Comment BlackBerry veut faire la différence avec Apple et Samsung

Exploitée par le géant chinois TCL, la marque BlackBerry compte s’appuyer sur le clavier physique pour se différencier de la concurrence.



Lancé cet été, le BlackBerry KEYone n’a pas fait l’effet d’un iPhone 8 ou d’un Galaxy S8. Mais rivaliser avec Apple et Samsung n’est pas un objectif pour les équipes de TCL, qui conçoivent et distribuent désormais les smartphones de la marque. Sous la direction d’Alain Lejeune, elles s’appuient sur les trois piliers historiques de BlackBerry : sécurité, robustesse et productivité.


Un succès du clavier physique… en Chine

C’est cette promesse de productivité qui a guidé TCL au moment de concevoir le KEYone, un smartphone BlackBerry sous Android avec clavier physique. Une rareté, mais pas une première. Début 2016, le Priv arrivait en France, avec un bilan plutôt mitigé. Près de deux ans plus tard, Alain Lejeune se félicite du lancement du KEYone en France… et en Chine, un marché qui plébiscite plutôt les immenses écrans tactiles.

« Lors du lancement des précommandes sur le marché chinois, le stock s’est écoulé en quelques minutes », se réjouit le Français, qui admet avoir été le premier surpris par cet engouement. Un succès à relativiser, du moins pour le moment : la marque évoque quelques dizaines de milliers de pièces, là où Apple écoule plusieurs millions d’iPhone dès les premiers jours de commercialisation.


A VOIR AUSSI : Comment bien étalonner la batterie de vos appareils Apple ? (iPhone, iPad, Macbook..)


Deux nouveaux modèles par an

En plus des 35 touches en plastique, TCL mise sur l’endurance et un tarif raisonnable : Alain Lejeune promet que la marque ne cédera pas à l’inflation généralisée du prix des smartphones : ses produits phares devraient rester sous la barre des 600 euros. Un tarif qu’il faut toutefois rapprocher de l’équipement du KEYone - lancé à 599 euros, qui embarque un processeur Snapdragon 625 aux performances plus modestes que celles des puces les plus onéreuses.

Impossible de savoir si le prochain porte-étendard de la marque sera plus musclé. Cependant, son portrait-robot s’éloigne peu de celui du KEYone avec un clavier physique, des fonctionnalités logicielles axées sur la sécurité et un prix accessible. Du côté des évolutions possibles, BlackBerry mentionne la reconnaissance faciale et un travail plus poussé sur la qualité photo. A plus court-terme, de nouvelles fonctions de gestion des fichiers sont évoquées. TCL pariant sur un renouvellement annuel, un premier aperçu lors de la prochaine édition du Mobile World Congress n’est pas à exclure.


Pour autant, TCL n’abandonne pas l’idée de commercialiser des BlackBerry sans clavier physique. D’ici quelques jours, un modèle 100% tactile sera annoncé, probablement dans la lignée des DTEK50 et DTEK60. Un smartphone plus traditionnel, dont le prix devrait osciller entre 300 et 500 euros. Contrairement au KEYone, il ne sera pas lancé dans l’Hexagone.




Sources : 01.net , Raphael Grably

#iPhoneX #iPhone8 #iPhone7 #iPhone6s #Apple #High #SpeedService #Réparation #iPhone #Metz #Samsung


SpeedService Metz

Nous réparons votre smartphone de manière simple,

efficace et garantie.

  • Blanc Facebook Icône The Pearl Ship
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône The Pearl Ship

Copyright © 2020 - Tous droits réservés SAS The Pearl Ship - thepearlship.fr

 7, avenue de Blida - 57000 Metz

 N° SIRET : 821.216.983.00014  TVA : FR 50 821216983