High-tech reconditionné : une occasion en or pour les e-commerçants

Amazon, eBay, Back Market, Rebuy… Le JDN s'est penché sur le business de ces marchands vendant des smartphones, tablettes et autres produits électroniques remis à neuf.



Remis à neuf, les smartphones, tablettes et autres produits high-tech d'occasion peuvent trouver un nouvel acheteur en ligne. Et la demande est au rendez-vous : dans le monde, les ventes de smartphones reconditionnés ont crû de 13% en 2017  pour atteindre 140 millions d'unités vendues, selon le cabinet d'étude Counterpoint en mars 2018. Autre indicateur révélateur : les levées de fonds se multiplient. En février 2018, Recommerce a levé 50 millions d'euros pour donner une seconde vie aux smartphones. En mars 2018, c'est l'e-commerçant allemand de produits électroniques reconditionnés Rebuy qui réalisait  un tour de table de 21 millions d'euros. En juin dernier, Back Market, la place de marché française spécialiste, levait 41 millions d'euros.


Conséquence, de nombreux marchands généralistes ont pris en main ce secteur en plein boum, à commencer par Amazon, Cdiscount et eBay. "Le reconditionné est une catégorie en pleine croissance sur laquelle nous misons beaucoup pour satisfaire la demande grandissante", confirme Sarah Tayeb, responsable du pôle vendeurs chez eBay France.


En juillet 2018, Ebay comptait 165 000 produits reconditionnés sur sa plateforme

Concrètement, la marketplace travaille à augmenter son nombre de vendeurs tiers dédiés. Il s'agit majoritairement de professionnels, qui remettent à neuf eux-mêmes les produits high-tech, puis vendent sur la plateforme à l'instar de Dyson ou Digital Refresh. Résultat, en juillet 2018, eBay a enregistré une hausse de 50% du nombre de références sur un an en France, à 165 000 produits reconditionnés. Même son de cloche chez Amazon. "La vente de produits électroniques reconditionnés croît fortement chez nous", confie Fabien Pons, responsable de la catégorie électronique chez Amazon marketplace France, sans pour autant donner de chiffres précis.


LIRE AUSSI : Un smartphone à neuf caméras pourrait sortir en fin d'année

La vente de produits électroniques reconditionnés se situe à la lisière de l'occasion et du neuf. Pour surpasser ces deux derniers, elle a encore du chemin à parcourir… Au 19 juillet 2018, Cdiscount, qui n'a pas souhaité répondre à nos questions, référençait seulement 129 smartphones reconditionnés contre 9 442 occasions et 20 009 neufs. Par ailleurs, seuls 31% des Français ont déjà acheté un produit reconditionné et 19% conservent leurs appareils inutilisés au lieu de les revendre, selon une étude Yougov commandée par Rebuy en juin 2018. Pourtant, cette typologie de produits présente plusieurs atouts pour séduire les consommateurs :

  • Tout d'abord, un argument économique : les prix demeurent 30 à 70% moins chers par rapport aux mêmes produits neufs.

  • Ensuite, ce marché propose des garanties supérieures à l'occasion. De six à trente-six mois, selon les acteurs interrogés par le JDN.

  • Enfin, l'électronique reconditionné surfe sur une tendance en vogue, celle du e-commerce circulaire. Les consommateurs souhaitent de plus en plus consommer de manière plus éthique.


Les prix demeurent 30 à 70% moins chers par rapport aux mêmes produits neufs

LIRE AUSSI : Un analyste pense qu’Apple misera sur Face ID plutôt que le lecteur d’empreintes sous l’écran

Smartphones : répartition des offres chez Amazon, eBay et Cdiscount au 26 juillet 2018




Un marché qui se structure


En parallèle des généralistes, des e-commerçants spécialistes prennent aussi de l'ampleur. "Au départ, le marché du reconditionné consistait surtout en des offres ponctuelles proposées sur les places de marché généralistes. Aujourd'hui, il s'est structuré grâce à l'appétence nouvelle des clients", analyse Cédric Bagur, directeur général de Vente du diable. Avec 35 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017, cet e-marchand de vente événementielle high-tech a fait évoluer son offre vers l'électronique reconditionné depuis fin 2017. Ces produits représentent désormais 90% de ses références. Avec 109 millions d'euros de CA en 2017, Rebuy est aussi aux avant-postes. "Nous ne sommes pas une place de marché. La particularité de notre modèle est que nous achetons, reconditionnons et revendons nous même les produits, sans intermédiaires", rappelle Laetitia du Paty, responsable France chez Rebuy.


"Nous avons un algorithme qui agrège toutes les datas disponibles sur les marchands et les produits"

Ces spécialistes revendiquent une expertise pour distribuer ces produits particuliers qui ne disposent notamment pas de garantie constructeur. En ce sens, la place de marché Back Market, autre marketplace spécialisée, investit dans le traitement des données. "Nous avons un algorithme qui agrège toutes les datas disponibles sur les marchands et les produits. Grâce à ce traitement, nous connaissons les particularités de chacun", assure Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de Back Market. Vérification du produit remis à neuf en amont, tests opérés en fonction du cahier des charges, choix des meilleurs marchands, bonne connaissance des taux de panne… Back Market met en avant cette connaissance verticale supérieure à celle des marketplaces généralistes pour se différencier.


"Un consommateur qui cherche uniquement des prix sur certaines places de marché généralistes, prend un risque dont il n'a même pas conscience", avertit Mathieu Millet, président de Remade. Ce spécialiste du reconditionnement de produits électroniques (et maison-mère de Vente du diable) emploie près de 800 personnes et a réalisé 130 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Acteur majeur du secteur, il regrette les pratiques de vendeurs tiers peu scrupuleux sur certaines plateformes : manque de sérieux dans le reconditionnement, création et fermeture de société rapidement pour ne pas assurer le service après-vente… "Aujourd'hui, les acheteurs n'ont pas les moyens d'être sûrs que le smartphone reconditionné qu'ils achètent respecte toutes les règles techniques d'un reconditionnement conforme", s'insurge-t-il. Pour ces raisons, Remade compte analyser dans les prochains mois des échantillons de produits reconditionnés vendus en France. Dès lors, Remade partagera ses analyses pour alertes sur ces acteurs "qui tirent le marché vers le bas", juge Mathieu Millet.


Remade compte analyser dans les prochains mois des échantillons de produits reconditionnés vendus en France


Mots clés : #Reconditionné #Smartphone #RemadeInFrance #BackMarket #HighTech #Smartyz #Réparation #SmartPhone #iPhone #Agence #Web #Creation #Site #Web #Top #BarleDuc #Metz #Meuse #Moselle #Lorraine #France


Parcourez toute l'actualité High-Tech gratuitement sur notre site


➡️ Le Coin High-Tech



Agence Web &

Réparation de smartphone


➡️ SMARTY'Z

  • Blanc Facebook Icône The Pearl Ship
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône The Pearl Ship

Copyright © 2020 - Tous droits réservés SAS The Pearl Ship - thepearlship.fr

 7, avenue de Blida - 57000 Metz

 N° SIRET : 821.216.983.00014  TVA : FR 50 821216983