Test : Divacore AntiPods, les écouteurs sans aucun fil qu'Apple va détester

Divacore s'attaque aux AirPods d'Apple avec des écouteurs True Wireless sans aucun fil, très compacts, vendus sous la barre des 120 €. Un défi de taille tant les contraintes sur ce type de produits sont nombreuses. Verdict ?

Los Angeles, le futur. Joaquin Phoenix quitte le bureau, sort de sa poche deux petits écouteurs sans aucun fil. Oreille droite, oreille gauche, il lance sa playlist favorite après avoir pris des nouvelles de Samantha. Cette scène tirée du film Her sorti en 2013 relevait alors de la science-fiction. Demain (voire ce soir), elle suscitera l'indifférence la plus totale tant ces écouteurs dits True Wireless s'apprêtent à inonder les rayons audio. Imaginez des écouteurs intra-auriculaires, comme ceux livrés avec votre smartphone par exemple, auxquels on aurait retiré le moindre millimètre de câble. Il ne reste que deux embouts à enficher dans vos oreilles, qui communiquent entre eux sans fil, et qui sont connectés à la source audio en Bluetooth. La promesse : en finir vraiment avec les fils.

Après Samsung et Onkyo en 2016, et Apple début 2017, la plupart des acteurs du marché de l'audio s'y mettent. C'est aussi le cas de la marque française Divacore, qui s'était illustrée en 2014 avec la Ktulu II, longtemps restée en première place de notre comparatif d'enceintes sans-fil. Son modèle est baptisé AntiPods, clin d'œil aux AirPods d'Apple et dont ils se veulent l'antithèse.

Antithèse d'abord côté design, puisque ces AntiPods sont particulièrement compacts, à l’inverse du modèle d’Apple, a qui l’on reproche régulièrement ses deux appendices pas franchement discrets. D'ailleurs, des différents modèles présentés à l'IFA 2017 (de Sony, Philips, JBL...), celui de Divacore est certainement le plus compact. Pas anodin si on veut éviter l'effet oreillette Bluetooth so 2004... 

Se faire oublier, une qualité

Des écouteurs aussi compacts entraînent forcément quelques sacrifices. Seul un bouton est intégré sur chacun d'eux. Sur l'écouteur droit ou gauche, celui-ci revêt les trois mêmes fonctions : un appui long pour allumer ou éteindre l'écouteur, un appui court pour mettre en pause la musique, et deux pressions pour passer au morceau suivant. Pour régler le volume, il faudra donc repasser par son smartphone (ou son baladeur bluetooth). Le prix de la discrétion.


A VOIR AUSSI : L’iPhone 7 est le smartphone le plus populaire du monde au premier semestre 2017

La mise en place des écouteurs est plutôt simple, passée une phase d'apprentissage rapide pour distinguer les écouteurs droit et gauche. Ces derniers sont livrés avec différents embouts en silicone, mais pas de modèle à mémoire de forme. Ceux qui ne peuvent plus s'en passer devront dénicher des modèles génériques sur Amazon. Les écouteurs n'en restent pas moins confortables, d'autant qu'à 6 grammes l'unité, on a vite fait de les oublier. Et tant mieux, c'est le but. On regrette juste de ne pas pouvoir désactiver les témoins lumineux disposés sur chacun d'eux. En journée, pas de souci, mais dans le noir total (une chambre ou une cabine d'avion), leur clignotement régulier peut gêner.

La solution pourrait consister à disposer les diodes sur les côtés intérieurs, de sorte qu'elles ne soient plus visibles une fois les écouteurs mis en place.


Qualité audio : passe-partout

L'autre défi de ces écouteurs True Wireless est la qualité audio, bien sûr. Sur deux aspects : leur capacité à offrir un niveau de fiabilité satisfaisant malgré la cohabitation de deux liaisons Bluetooth : la première pour la source, l'autre pour relier les voies gauche et droite. Sur ce plan, Divacore s'en sort bien. Nous n'avons rencontré que deux coupures de signal en quatre semaines de test (idem avec le modèle 1000-X de Sony, lui aussi True Wireless). Et à chaque fois la reconnexion s'est effectuée rapidement sans intervention de notre part. Divacore a également prévu la possibilité de dissocier les deux écouteurs, qui peuvent alors chacun se connecter à une source différente. Pratique pour dépanner un partenaire de voyage le temps d'un trajet.

Sur le rendu audio cette fois, les AntiPods s'en sortent plutôt bien également, avec une restitution que l'on peut qualifier de neutre. Nos mesures de réponse en fréquence montrent qu'ils ne vous emmèneront jamais très haut dans les aigus, ni dans les tréfonds des infrabasses, certes mais l'ensemble reste bien équilibré. Avec certains styles musicaux, on ressent parfois à l'oreille un léger manque de basses, et donc en l'état un manque de rondeur. Mais c'est aussi une question d'affinités, largement rattrapable en passant par un égaliseur. Celui embarqué dans votre smartphone ou l'un des nombreux autres disponibles dans les stores d'applications. 

Côté son toujours, ces AntiPods sont estampillées 3D Sound, l'équivalent du Spatial audio d'Apple. L'intérêt réside dans la capacité des écouteurs à restituer l'effet de distance avec les objets sonores d'une scène. Vous l'aurez compris, cela concerne avant tous les films (mixés en ce sens) et les jeux vidéo. Dans les faits, le son 3D des Divacore produit son petit effet, notamment avec The Machines (en réalité augmentée).


Un New-York - Paris (presque) sans recharger

Ultile défi d'une paire d'écouteurs True Wireless, l'autonomie. Divacore communique sur 8h de fonctionnement en mode audio, et 24h de plus en mobilité grâce à la batterie intégrée dans le boitier de transport. Nos protocoles de test d'autonomie au labo montrent plutôt 6h30, soit 1h30 de moins, mais c'est une très belle performance pour des True Wireless. A date, il s'agit d'ailleurs des plus endurants que nous ayons testés. On retrouve dans chacun des écouteurs une batterie de 90 mAh. En comparaison, le modèle de Sony tient à peine plus de 2h30. Pour leur défense, ils intègrent il est vrai une fonction de réduction de bruit active, généralement assez gourmande en kW.


Sources : 01Net.com


#iPhoneX #iPhone8 #iPhone7 #SamsungS8 #S7 #Apple #1er #SpeedService #Réparation #iPhone #Metz #Samsung #Réparateur #Smartphone


SpeedService Metz

Nous réparons votre smartphone de manière simple,

efficace et garantie.


  • Blanc Facebook Icône The Pearl Ship
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône The Pearl Ship

Copyright © 2020 - Tous droits réservés SAS The Pearl Ship - thepearlship.fr

 7, avenue de Blida - 57000 Metz

 N° SIRET : 821.216.983.00014  TVA : FR 50 821216983